Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Vote du budget du CG67: les interventions de David Heckel

Séance plénière du 12 et 13 décembre 2011 / Conseil Général du Bas-Rhin

Rapport CG/2011/79 : Transport scolaire – Propositions financières Budget Primitif 2012

Le rapport 79 prévoit le maintien des dispositions actuelles, à savoir la gratuité pour les élèves de moins de 16ans et une participation réduite pour les plus de 16 ans. Environ 41’000 élèves bénéficient de ces dispositions. Je m’en félicite mais je tiens à revenir sur un point précis, qui pose problème : je veux parler de la règle des 3KMs. Le rapport qui nous est soumis acte, après des tergiversations, le status quo, cad le maintien d’exceptions à la règle.

Permettez-moi chers collègues de dénoncer cette règle des 3KMs qui est, de mon point de vue, injuste et inégalitaire. Le cout pour une famille qui a deux enfants au collège est lourd. Tout comme il est lourd à supporter pour ces familles d’entendre le Conseil Général du Bas-Rhin communiquer sur la gratuité des transports scolaires…Je propose que nous modifions cette règle, soit tout le monde verse une participation minime, soit nous appliquons la gratuité à tous, mais vraiment à tous !

Vote : Abstention

Rapport CG/2011/118 : Actions éducatives et de formation en faveur des jeunes

Je souhaiterais intervenir sur la partie « bilinguisme ». Dans cette enveloppe budgétaire, 1 Million d’Euros est versé à l’Education Nationale au titre de la Convention Quadripartite. Cet argent est-il bien employé puisque les objectifs affichés ne sont pas atteints. J’entends avec satisfaction qu’un bilan à mi-parcours va être fait, c’est urgent ! Il me parait souhaitable d’envisager une suspension du paiement, ou à minima de la conditionner à des résultats !

L’Education Nationale n’est peut-être pas le meilleur partenaire en matière de bilinguisme. Raison pour laquelle nous soutenons également la société civile, qui a travers notamment l’Association ABCM, pallie à certains manquements de l’EN. Mais ces associations rencontrent des difficultés et le soutien des pouvoirs publics est insuffisant. Certes l’aide est revalorisée à hauteur de 234 000€ pour les classes ABCM. Cependant l’école de Binderheim par exemple est menacée car non soutenue par les collectivités qui n’ont pas apporté de garantie bancaire, nécessaire à l’achat d’un terrain.

De plus, comme vous le savez tous, le Rectorat souhaite mettre en place une expérimentation à 8h, une initiative unilatérale qui n’a été ni débattue ni validée par les assemblées alsaciennes. Il serait logique que nous ayons un débat sur ce sujet, et en l’état je ne voterai pas ce rapport.

Vote : Abstention

Rapport CG/2011/120 : Actions culturelles

Ce rapport propose d’attribuer des crédits consacrés au soutien à la pratique du dialecte alsacien et des parlers locaux à hauteur de 108’000€ (dont 70’000€ pour l’OLCA). SI j’approuve bien entendu ces aides, je souhaite également rappeler qu’à de nombreuses reprises, notre assemblée a pris des motions en faveur de la langue régionale. Petit rappel historique, en 1990 par exemple, les deux Conseils généraux alsaciens ont adopté à l’unanimité un texte intitulé « le bilinguisme, grande cause régionale ». Une grande cause régionale qui ne reçoit, en tout et pour tout, qu’un millième de notre budget !! C’est trop peu et ce n’est que de l’accompagnement thérapeutique en ce qui concerne le déclin de l’alsacien. 1,1 Million d’€, cela représente 5 kilomètres de piste cyclables…

Enfin charité bien ordonnée commence par soi-même. Une des rares avancées de ces dernières années a été la mise en place d’un accès à des cours d’alsacien/elsässerditsch pour les agents du Conseil Général intéressés. Notre collectivité avait ainsi décidé de s’auto-appliquer la charte européenne des langues minoritaires, charte que la France refuse toujours de ratifier.

Or ces cours n’ont pas repris à la rentrée en septembre. Apparemment la demande est là, ce n’est pas faute de participants. J’ai déjà posé la question mais je n’ai pas obtenu de réponse à ce jour. S’agit-il d’une volonté d’économie ? Si oui, ce sont des économies bien mal placées à mon avis.

Vote : Abstention

Consultez également
7 ans après : Im Osten nichts neues

7 ans après : Im Osten nichts neues

C’était hier. De l’eau a depuis coulé sous les ponts. Sous ces ponts qui enjambent l’Ill. Dont...

13 octobre 2021
L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

Les différentes expressions de l’Alsacien, l’Elsässerditsch et l’Allemand standard, victimes de...

5 octobre 2021
Faire vivre notre langue alsacienne

Faire vivre notre langue alsacienne

La langue alsacienne est le signe marquant de notre Heimat, celui qui lui donne toute sa...

4 octobre 2021
Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Après les récentes victoires dans divers parlements régionaux européens et dans certains...

27 septembre 2021
COMMUNIQUE DE PRESSE : Réponse d'Unser Land à l'interview de J.M Blanquer

COMMUNIQUE DE PRESSE : Réponse d'Unser Land à l'interview de J.M Blanquer

Réponse de Unser Land à l'interview dans les DNA du 25/09/2021 de Jean-Michel Blanquer,...

26 septembre 2021
Le plurilinguisme : un puissant outil au service de l’Alsace !

Le plurilinguisme : un puissant outil au service de l’Alsace !

Le 26 septembre est la journée européenne des langues (créée à l’initiative du Conseil de...

26 septembre 2021