Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
« Ja » für ein vereintes Elsass (France Bleu Alsace du 21.02.2013)

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

« Ja » für ein vereintes Elsass (France Bleu Alsace du 21.02.2013)

Unser Land veut faire entendre sa voix pour le oui au référendum du 7 avril qui prévoit de fusionner la Région et les deux conseils généraux en une seule collectivité.

afiche_francebleu

Unser Land dit "oui" au référendum d'Alsace Alexandre Tandin © Radio France

« Une occasion unique pour l’Alsace » de se faire entendre estime ce parti politique qui se dit autonomiste « dans le cadre de la République ». La fin des départements, une autonomie fiscale, et la maitrise de l’enseignement du bilinguisme et de l’histoire de l’Alsace, voici les pistes qu’Unser land veut défendre.

« Le oui est une évidence » le vice président d’Unser land Jean-Geroges Trouillet veut y croire. Mais ce qui inquiète ce petit parti qui revendique 250 adhérents à jour de cotisation, c’est la participation. Si le taux de 25% d’inscrits sur les listes électorales n’est pas atteint dans les deux départements le projet tombera à l’eau.

« Nous sommes des autonomistes »

Pour Unser Land, il faut simplifier le mille-feuille institutionnel. Les départements ne devraient tout simplement plus exister. Le parti alsacien estime que le oui permettra de régler de nombreux problèmes comme les attaques répétées contre le droit local.

Ce sera également la possibilité de prendre la main sur l’enseignement du bilinguisme. Il faudrait aussi que l’Alsace puisse enseigner son histoire aux petits alsaciens.

Andrée Munchenbach, présidente d’Unser Land

Ils réclament également une autonomie fiscale. L’Alsace devrait pouvoir gérer « sans passer par Paris » entre les deux tiers et les trois quarts des impôts pour mener à bien sa politique.

Unser Land attend beaucoup de ce référendum, certainement plus que ce qu’il permettra. Reste à savoir comment le parti fera campagne. Il n’a pas suffisamment d’élus pour pouvoir prétendre à entrer dans la campagne officielle.

Documents
icoPaperclip32Dark afiche_francebleu.jpg
Consultez également
CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

Unser Land sera présent aux élections régionales et départementales de juin prochain. Le...

19 février 2021
Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Unser Land aime la culture et veut la défendre et la promouvoir. Ainsi, en rebondissant sur les...

17 février 2021
Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Unser Land s’inquiète des dérives dans les débats entourant le projet de loi contre les...

8 février 2021
L'Acoeur ne doit pas être politique !

L'Acoeur ne doit pas être politique !

Unser Land félicite Jacques Burrus, l’initiateur de Pour la marque Alsace (PLMA), d’avoir alerté...

5 février 2021
Sémantique alsacienne

Sémantique alsacienne

La confidence du premier ministre Jean Castex à Colmar quant au constat de l’échec programmé des...

3 février 2021
Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Unser Land prend note avec intérêt les déclarations de Frédéric Bierry sur Public Sénat, lequel...

25 janvier 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus