Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Courrier à Mesdames et Messieurs les Députés – Langues régionales

Schiltigheim, le 10 janvier 2013.

Mesdames et Messieurs les Députés,

Si la France, en matière de droits individuels et collectifs, est sans nul doute un des Pays les plus avancés en Europe et dans le Monde, il est en revanche un domaine où sa politique n’est guère exemplaire, c’est celui de la protection de la diversité culturelle et linguistique.

Malgré la dernière révision constitutionnelle de 2008 et la création de l’article 75-1 qui stipule que « les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France », les langues régionales souffrent toujours de l’absence de cadre juridique suffisant pour leur assurer une protection et organiser leur transmission.

Malgré l’effort volontariste des collectivités locales, en particulier des Régions, l’UNESCO dans son « Atlas des langues en danger » considère que toutes les langues régionales de l’Hexagone sont menacées de disparition.

A partir du 11 mars, s’ouvre à l’Assemblée Nationale, l’examen du projet de « Refondation de l’école ». Si le texte initial faisait l’impasse sur l’enseignement des langues régionales, plusieurs Députés, issus de différentes tendances, vont présenter une série d’amendements que nous approuvons, visant à encourager la transmission des langues régionales à l’école. Nous attirons votre attention en particulier sur les amendements portés par le député breton Paul Molac, membre de Régions et Peuples Solidaires, fédération à laquelle appartient notre parti.

Certains de l’intérêt que vous portez à la défense du patrimoine linguistique de la République et ne doutant aucunement que vous considériez l’ensemble des cultures et des langues sur un même pied d’égalité, nous vous invitons à voter en faveur de ces amendements.

Nous vous remercions également de bien vouloir nous confirmer vos intentions. Nous ne manquerons pas d’en faire le relais pour une connaissance publique.

Dans l’attente de vos nouvelles, Veuillez agréer, Madame, Monsieur le Député, l’assurance de nos sentiments respectueux.

Andrée MUNCHENBACH

Présidente d’Unser Land, le parti alsacien

Consultez également
7 ans après : Im Osten nichts neues

7 ans après : Im Osten nichts neues

C’était hier. De l’eau a depuis coulé sous les ponts. Sous ces ponts qui enjambent l’Ill. Dont...

13 octobre 2021
L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

Les différentes expressions de l’Alsacien, l’Elsässerditsch et l’Allemand standard, victimes de...

5 octobre 2021
Faire vivre notre langue alsacienne

Faire vivre notre langue alsacienne

La langue alsacienne est le signe marquant de notre Heimat, celui qui lui donne toute sa...

4 octobre 2021
Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Après les récentes victoires dans divers parlements régionaux européens et dans certains...

27 septembre 2021
COMMUNIQUE DE PRESSE : Réponse d'Unser Land à l'interview de J.M Blanquer

COMMUNIQUE DE PRESSE : Réponse d'Unser Land à l'interview de J.M Blanquer

Réponse de Unser Land à l'interview dans les DNA du 25/09/2021 de Jean-Michel Blanquer,...

26 septembre 2021
Le plurilinguisme : un puissant outil au service de l’Alsace !

Le plurilinguisme : un puissant outil au service de l’Alsace !

Le 26 septembre est la journée européenne des langues (créée à l’initiative du Conseil de...

26 septembre 2021