Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Rottner, de plus en plus à l’ouest

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Rottner, de plus en plus à l’ouest

M. Rottner donne à comprendre pourquoi la France va mal. Le comportement arriviste de certains élus entraîne des dépenses aussi somptuaires qu’inutiles. Ainsi rien, hormis la folie des grandeurs (« der Grössenwahn »), du président de la méga-région Grand Est ne justifie l’acquisition d’un hôtel particulier dans le quartier le plus huppé et le plus cher de Paris. Le pied-à-terre de M. Rottner – à qui il manquera bientôt la particule – le rapproche certes des ministères qu’il semble convoiter mais coûtera au contribuable 3 millions d’euros cash et quelques centaines de milliers d’euros tous les ans en fonctionnement. Suivra l’embauche d’un directeur, d’un personnel permanent, de chauffeurs… Question de standing ! Pour quels services rendus à la population ?

Le budget de communication et de propagande, les frais de réception, le coût des déplacements font exploser le budget de la Gross Région, sans effet sur le quotidien des gens. Au contraire. Augmentation des cartes grises, des tarifs TER, des licences sportives, etc. Le bon peuple est à la peine, tandis que ses élus mènent grand train et se donnent des airs de marquis.

À tous les niveaux, les élus français feraient bien de s’inspirer du comportement responsable de leurs homologues européens, notamment scandinaves, moins pléthoriques et plus scrupuleux. Ceux-ci savent se contenter de bureaux fonctionnels, n’abusent pas des frais de représentation, se déplacent tout naturellement en transports en commun au contact de leurs administrés.

À l’évidence, la France a besoin d’être réformée. Malheureusement, l’esprit qui souffle entre les lambris dorés de la République n’est pas celui du renoncement aux privilèges, ni de l’ouverture à la modernité et à une véritable démocratie.

Il est urgent de libérer l’Alsace du boulet que représente le Grand Est. Au contraire des partis nationaux, Unser Land, comme les autres partis régionaux auxquels il est fédéré, ne se préoccupe pas de flatter l’ego des élus et d’organiser leur plan de carrière, mais vise, à travers l’octroi d’un statut adapté, la bonne gestion des territoires, au bénéfice des peuples et dans le respect des générations futures.

Consultez également
CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

Unser Land sera présent aux élections régionales et départementales de juin prochain. Le...

19 février 2021
Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Unser Land aime la culture et veut la défendre et la promouvoir. Ainsi, en rebondissant sur les...

17 février 2021
Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Unser Land s’inquiète des dérives dans les débats entourant le projet de loi contre les...

8 février 2021
L'Acoeur ne doit pas être politique !

L'Acoeur ne doit pas être politique !

Unser Land félicite Jacques Burrus, l’initiateur de Pour la marque Alsace (PLMA), d’avoir alerté...

5 février 2021
Sémantique alsacienne

Sémantique alsacienne

La confidence du premier ministre Jean Castex à Colmar quant au constat de l’échec programmé des...

3 février 2021
Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Unser Land prend note avec intérêt les déclarations de Frédéric Bierry sur Public Sénat, lequel...

25 janvier 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus