Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Macron à Strasbourg : démocratie bien ordonnée commence par soi-même

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Macron à Strasbourg : démocratie bien ordonnée commence par soi-même

Suite à la visite d’Emmanuel Macron en Alsace, Unser Land avertit le Président de la République : la seule voie que nous accepterons est celle de la création d’une collectivité à statut particulier avec sortie du Grand Est. L’Alsace en a besoin et l’immense majorité des Alsaciens la réclame avec force. Nous rejetons clairement toute fusion sèche des départements.

La « désagrégation régionale » évoquée par M. Macron pour parler d’une salutaire sortie du Grand Est témoigne de sa méconnaissance des réalités. En effet, désagréger le Grand Est supposerait que l’agrégation soit réelle, bref, que la « mayonnaise ait pris ». Ce n’est évidemment pas le cas. Chaque jour nous le rappelle.

La différenciation des territoires telle qu’évoquée est une piste intéressante, mais encore trop vague. Même le cadre actuel de l’article 72 de la Constitution ne permet pas, en l’état, d’apporter des solutions satisfaisantes, notamment pour la pérennisation du Droit Local. Il faut la création d’une Collectivité territoriale avec un pouvoir réglementaire et législatif, comme le réclament d’autres territoires, la Corse notamment. Nous, Unser Land, travaillons en ce sens avec des élus des autres territoires à l’élaboration de propositions législatives ainsi qu’à la révision des articles 72, 73 et 74 de la Constitution.

En proposant de créer un département Alsace et de récupérer éventuellement des compétences de la Région par convention/délégation, M. le Président de la République fait preuve soit d’une naïveté confondante, soit d’un cynisme réel. Ce n’est un secret pour personne que M. Rottner et nombre d’élus du grotesque Grand Est ne sont aucunement disposés à céder la moindre compétence à l’Alsace.

Seul M. Macron a le pouvoir de contraindre à ce transfert de compétences. Qu’il le fasse, si la cause de la démocratie qu’il est venu plaider ce mardi à Strasbourg a vraiment un sens pour lui.

Consultez également
Jean-Georges Trouillet, candidat à la vice-présidence de R&PS

Jean-Georges Trouillet, candidat à la vice-présidence de R&PS

L’objectif, à mon sens, est désormais de faire de R & PS une force politique capable de...

26 septembre 2022
Synthèse de l'université d'été de R&PS

Synthèse de l'université d'été de R&PS

Du Jeudi 25 au dimanche 28 août 2022 s'est déroulée l'université d’été de notre fédération...

3 septembre 2022
80e anniversaire du décret instaurant l'incorporation de force

80e anniversaire du décret instaurant l'incorporation de force

En ce triste jour du 80e anniversaire du décret du Gauleiter Wagner instaurant l'incorporation...

26 août 2022
Soutien aux sapeurs-pompiers

Soutien aux sapeurs-pompiers

👉Depuis plusieurs semaines les SDIS d'Alsace SDIS 68 Service d'incendie et de secours du...

10 août 2022
Questionnements à propos des messages orientés du monument Turenne

Questionnements à propos des messages orientés du monument Turenne

Unser Land se félicite d'entendre les questionnements de la municipalité et du maire de...

7 août 2022
Décision du Tribunal Administratif de Strasbourg concernant Stocamine

Décision du Tribunal Administratif de Strasbourg concernant Stocamine

Unser Land se félicite de la décision rendue par le Tribunal Administratif de Strasbourg de...

3 août 2022