Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
TRIOMPHE DES AUTONOMISTES : la Corse nous montre la voie !

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

TRIOMPHE DES AUTONOMISTES : la Corse nous montre la voie !

Unser Land se réjouit de la nette victoire des nationalistes corses et félicite tous ceux qui ont contribué au succès de la coalition « Pè a Corsica » (Pour la Corse) : ses chefs de file, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, ses militants et ses électeurs. Merci pour ce message d’espoir délivré aux Alsaciens et aux autres peuples de l’Hexagone !

Unser Land tire deux enseignements de ce scrutin :

  • D’une part, les Corses ont rejeté massivement les partis parisiens. Les chiffres sont sans appel : 56,5 % des voix pour la coalition nationaliste, constituée de deux tiers d’autonomistes et d’un tiers d’indépendantistes, et 18,3 % des voix pour la liste régionaliste. Trois électeurs corses sur quatre ont donc dit « non » au jacobinisme.
  • D’autre part, entre l’autonomisme et le régionalisme, c’est le premier qui a répondu le mieux aux aspirations de transfert des pouvoirs au niveau régional, car il incarnait le projet le plus cohérent. Quant aux indépendantistes, ils ont certes contribué à la victoire de « Pè a Corsica », mais en remettant à plus tard la poursuite de leur objectif ultime. Jean-Guy Talamoni a été très clair sur ce sujet : c’est l’autonomie qui était l’enjeu des élections territoriales en Corse, pas l’indépendance. C’est l’autonomie qui a été plébiscitée.

La modernité démocratique, capable de renouveler des systèmes politiques à bout de souffle, a donc trouvé son concept pour ce qui concerne les minorités nationales. L’abstention a certes été forte (47,5 %), comme les médias nationaux l’ont répété à l’envi, mais Gilles Simeoni leur a rappelé qu’elle fut beaucoup plus forte aux élections législatives françaises de juin dernier (51,3 % au premier tour et 57,4 % au second tour). La large et puissante assise populaire des nationalistes corses est indéniable.

Il nous reste à convaincre une majorité de nos compatriotes alsaciens que le concept d’autonomie est tout aussi prometteur pour eux que pour les Corses et à tirer de l’expérience de ces derniers les enseignements suivants : toujours garder espoir, s’unir, ne rien lâcher !

AUTONOMISMUS ISCH D’ ZÜEKUNFT!

Consultez également
CDP: L'ÉTAT FRANÇAIS S'ACHARNE CONTRE L'ALSACE ET LE BASSIN RHÉNAN

CDP: L'ÉTAT FRANÇAIS S'ACHARNE CONTRE L'ALSACE ET LE BASSIN RHÉNAN

Unser Land prend acte de la volonté forcenée de l'État français par son pourvoi en cassation de...

19 octobre 2021
7 ans après : Im Osten nichts neues

7 ans après : Im Osten nichts neues

C’était hier. De l’eau a depuis coulé sous les ponts. Sous ces ponts qui enjambent l’Ill. Dont...

13 octobre 2021
Notre rencontre de l'Executiv Rat s'est tenue ce soir 11/10/2021 à Sélestat

Notre rencontre de l'Executiv Rat s'est tenue ce soir 11/10/2021 à Sélestat

Au programme des échanges: l’élaboration de notre projet pour les élections à venir, projet qui...

11 octobre 2021
L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

Les différentes expressions de l’Alsacien, l’Elsässerditsch et l’Allemand standard, victimes de...

5 octobre 2021
Faire vivre notre langue alsacienne

Faire vivre notre langue alsacienne

La langue alsacienne est le signe marquant de notre Heimat, celui qui lui donne toute sa...

4 octobre 2021
Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Après les récentes victoires dans divers parlements régionaux européens et dans certains...

27 septembre 2021