Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
On n’est jamais mieux trahi que par les siens !

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

On n’est jamais mieux trahi que par les siens !

Sans préjuger de la détermination et des convictions des députés et des élus alsaciens, Unser Land a fait appel aux députés breton Paul Molac et corse Jean-Félix Acquaviva, également membres de Régions & Peuples Solidaires, pour porter, au sein de la Commission des lois, ses propositions et amendements en faveur d’un statut particulier pour la future Collectivité Européenne Alsace.

A minima, les Alsaciens auraient pu attendre des députés alsaciens qu’ils emboitent le pas et soutiennent ces propositions. Hélas, c’est tout le contraire qui se produit. Voilà que le député Vincent Thiébaut se dit « choqué » d’entendre parler de «peuple alsacien », concept « extrêmement dangereux ». Soulignant qu’il est né à Toulouse de parents non alsaciens, qu’il se sent heureux d’habiter en Alsace, il réfute, selon un raisonnement ethniciste, le droit des Alsaciens, d’origine ou de coeur, à se considérer comme un peuple. Il admet dans doute les « spécificités » folkloriques — bretzels, kouglofs, etc. — , comme son collègue Becht, lequel de son côté paraît être aveugle ou sourd puisqu’il prétend « n’avoir jamais entendu de revendication de l’authentification du peuple alsacien ».

Les deux élus ont en commun la même vision jacobine et monolithique de la République « une et indivisible ». Au contraire du député Paul Molac, appuyé par Jean-Félix Acquaviva, qui affirme la concomitance de son identité régionale, nationale et européenne, nos deux députés se satisfont d’être Français, peut-être Européens, certainement Citoyens du monde, mais surtout pas Alsaciens ! En complète allégeance aux dogmes du centralisme jacobin, le député Thiébaut clame qu’il votera contre l’amendement déposé sous l’impulsion d’Unser Land en faveur de la reconnaissance – et du respect – du peuple alsacien… A tirer ainsi contre son propre camp, il mérite que les Alsaciens le mettent sur la touche ! Zum Heulen !

Unser Land salue la solidarité, la pertinence et l’efficacité des députés breton et corse au service de l’Alsace et s’indigne en proportion de la veulerie des deux députés alsaciens qui, comme l’avait fait avant eux un certain Manuel Valls de triste mémoire, nient l’existence même du peuple alsacien. Honte à eux !

Consultez également
CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

Unser Land sera présent aux élections régionales et départementales de juin prochain. Le...

19 février 2021
Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Unser Land aime la culture et veut la défendre et la promouvoir. Ainsi, en rebondissant sur les...

17 février 2021
Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Unser Land s’inquiète des dérives dans les débats entourant le projet de loi contre les...

8 février 2021
L'Acoeur ne doit pas être politique !

L'Acoeur ne doit pas être politique !

Unser Land félicite Jacques Burrus, l’initiateur de Pour la marque Alsace (PLMA), d’avoir alerté...

5 février 2021
Sémantique alsacienne

Sémantique alsacienne

La confidence du premier ministre Jean Castex à Colmar quant au constat de l’échec programmé des...

3 février 2021
Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Unser Land prend note avec intérêt les déclarations de Frédéric Bierry sur Public Sénat, lequel...

25 janvier 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus