Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Standard & Poor’s et la réforme territoriale

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Standard & Poor’s et la réforme territoriale

storage?id=1332230&type=picture&secret=L5cvg58DHUr2ck8anovVAeytqceUxMbGXUrQ9cCg&timestamp=1606463188

Standard & Poor’s , qui en octobre 2014 pressait le gouvernement socialiste de mettre en œuvre le Pacte de responsabilité et la réforme territoriale, fait aujourd’hui marche arrière en faisant tomber l’un après l’autre les principaux arguments en faveur de la fusion des régions.

Selon l’agence de notation, la soi-disant réforme ne va pas générer d’économies. Où sont donc passés les 10 milliards d’euros annoncés ?

Au contraire, il faudra s’attendre à des coûts supplémentaires. Au lieu de mutualiser les services, on va les dédoubler !

Le niveau d’endettement des régions françaises est déjà jugé élevé. Mais là aussi, on s’attend à une progression d’ici 2017.

Argument phare du gouvernement : la taille des nouvelles entités territoriales :

Les nouvelles régions françaises afficheront en moyenne 5 millions d’habitants, ce qui les aligne sur les Länder allemands, devant les régions belges (4 millions ) et les italiennes ( 3 millions).

Comparées à leurs voisines, leurs compétences seront infimes et leur poids budgétaire faible, voire ridicule toujours selon S&P.

Le budget de l’ensemble des régions françaises était en 2014

de 25,5 milliards d’€ contre 23,1 pour la seule Lombardie et 23,3 pour la Catalogne.

Autre comparaison éloquente, chez nos voisins d’Outre-Rhin,

les budgets du Bade-Wurtemberg (BW), de la Bavière (Bayern) et de la Rhénanie-du- Nord -Westphalie (RNW) affichent respectivement 42,1 ; 49,9 et 61 milliards.

En Jacobinie, exception française oblige, on marche sur la tête. La taille d’une région sera toujours inversement proportionnelle à son poids budgétaire . L’hypothétique méga-région ACAL, avec ses 5,6 millions d’habitants répartis sur une superficie de plus de 57000 km² y fera figure de nain budgétaire.

Consultez également
CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

Unser Land sera présent aux élections régionales et départementales de juin prochain. Le...

19 février 2021
Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Unser Land aime la culture et veut la défendre et la promouvoir. Ainsi, en rebondissant sur les...

17 février 2021
Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Unser Land s’inquiète des dérives dans les débats entourant le projet de loi contre les...

8 février 2021
L'Acoeur ne doit pas être politique !

L'Acoeur ne doit pas être politique !

Unser Land félicite Jacques Burrus, l’initiateur de Pour la marque Alsace (PLMA), d’avoir alerté...

5 février 2021
Sémantique alsacienne

Sémantique alsacienne

La confidence du premier ministre Jean Castex à Colmar quant au constat de l’échec programmé des...

3 février 2021
Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Unser Land prend note avec intérêt les déclarations de Frédéric Bierry sur Public Sénat, lequel...

25 janvier 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus