Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Cachez cette Alsace que je ne saurais voir !

A l’appel d’Unser Land et d’autres organisations, environ 300 personnes se sont regroupées ce samedi 25 juin 2016 à Colmar devant la statue de la Liberté pour manifester contre la venue de François Hollande.

Les manifestants entendaient :

– Dénoncer le mépris du président de la république française M. François Hollande ainsi que de son premier ministre M. Manuel Valls envers le peuple alsacien. M. François Hollande s’est récemment réjoui de la « disparition de l’Alsace ».

– Dénoncer les dérives anti-démocratiques de ce gouvernement et rappeler notre opposition à la réforme territoriale. Le Conseil de l’Europe a récemment adopté à 143 voix sur 152 un rapport condamnant la violation de la Charte européenne de l’autonomie locale par l’Etat français et ses représentants.

– Attirer l’attention de nos concitoyens sur les récentes attaques du gouvernement contre les spécificités alsaciennes, que ce soit envers le régime local d’assurance d’assurance-maladie, le Concordat ou d’autres aspects du Droit local.

La préfecture avait décidé de s’opposer à la demande des organisateurs de manifester devant l’entrée de l’aérodrome. Des policiers en tenue anti-émeute ont ainsi cantonné les manifestants sur le rond-point de la statue de la Liberté.

Mais, les services préfectoraux sont allés encore plus loin : pour éviter que le président de la République ne croise les manifestants, ils l’ont extrait par le chemin boueux d’une porte de service, entre deux entrepôts hors d’âge

Le président de l’autoproclamée « Grande nation » et « 6ème puissance économique mondiale » a ainsi fui devant quelques centaines de patriotes alsaciens rassemblés.

Quelle lâcheté pour un prétendu « homme d’Etat » !

Pendant ce temps là, à la préfecture, on a certainement rassuré le président : « Tout va bien madame la Marquise… ».

Consultez également
CDP: L'ÉTAT FRANÇAIS S'ACHARNE CONTRE L'ALSACE ET LE BASSIN RHÉNAN

CDP: L'ÉTAT FRANÇAIS S'ACHARNE CONTRE L'ALSACE ET LE BASSIN RHÉNAN

Unser Land prend acte de la volonté forcenée de l'État français par son pourvoi en cassation de...

19 octobre 2021
7 ans après : Im Osten nichts neues

7 ans après : Im Osten nichts neues

C’était hier. De l’eau a depuis coulé sous les ponts. Sous ces ponts qui enjambent l’Ill. Dont...

13 octobre 2021
Notre rencontre de l'Executiv Rat s'est tenue ce soir 11/10/2021 à Sélestat

Notre rencontre de l'Executiv Rat s'est tenue ce soir 11/10/2021 à Sélestat

Au programme des échanges: l’élaboration de notre projet pour les élections à venir, projet qui...

11 octobre 2021
L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

Les différentes expressions de l’Alsacien, l’Elsässerditsch et l’Allemand standard, victimes de...

5 octobre 2021
Faire vivre notre langue alsacienne

Faire vivre notre langue alsacienne

La langue alsacienne est le signe marquant de notre Heimat, celui qui lui donne toute sa...

4 octobre 2021
Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Après les récentes victoires dans divers parlements régionaux européens et dans certains...

27 septembre 2021