Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Élections régionales – Le programme de la liste Bélier

« L’écologie, c’est aussi l’emploi »

Quarante-trois pages barrées de vert : le programme, « version longue », de la liste « Écologistes, solidaires et citoyens » que mène Sandrine Bélier a été présenté hier, simultanément, dans les dix départements de la grande région.

Pour cette reprise de campagne après le « temps du deuil », Sandrine Bélier avoue « la difficulté » à évoquer les enjeux régionaux. Mais « l’ensemble de nos propositions est aussi une réponse à la désespérance, à la violence, à la peur de la fin de mois et à la peur de la fin du monde », explique l’ancienne députée européenne.

Le programme de la liste a deux versions : une plaquette qui énumère « sept priorités et quarante propositions pour le grand Est » et une liasse qui les détaille. Thème dominant, pointe la tête de liste : « L’écologie est créatrice d’emplois et de bien-être au service d’un territoire et de ses habitants, pour améliorer leur quotidien. »

« Ce n’est pas seulement un outil de communication ou un document de campagne », surenchérit Jacques Fernique, conseiller régional sortant et n° 2 de la liste bas-rhinoise. « Nous avons travaillé sur le réalisable, le finançable, en faisant des choix, sans dresser de catalogue. »

Un droit de pétition pour 50 000 citoyens

Le document plaide d’abord pour une « méthode écologiste » de gouvernance. Exemples : une authentique « séparation des pouvoirs » qui permette au conseil régional « de ne pas être un simple supplétif de l’exécutif », l’invitation comme « conseillers régionaux associés » d’élus des régions européennes voisines, ou encore un mécanisme qui permette à 50 000 citoyens de proposer une mesure pour leur région.

Dans le domaine économique, la liste Bélier suggère de « consacrer les aides de la Région exclusivement aux acteurs économiques qui agissent en faveur de l’emploi local et du climat ». Elle plaide pour l’économie sociale et solidaire qu’elle entend renforcer. Ainsi que pour l’économie circulaire, rappelant que la Région sera désormais en première ligne pour le traitement des déchets.

Fessenheim et Bure

La partie « transition énergétique » est bien sûr importante. Les écologistes veulent créer un « service public régional de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables », ainsi qu’une « société publique locale » pour rénover les bâtiments publics. Ils veulent « accompagner la fermeture et le démantèlement des réacteurs nucléaires […] à commencer par celui de Fessenheim » et refusent bien sûr le centre d’enfouissement de déchets radioactifs à Bure (Meuse).

Le programme détaille aussi des propositions en matière de tourisme, de santé, d’agriculture ou de biodiversité. En matière de transports, il propose des « Assises de la mobilité » de façon à réorienter la politique régionale vers les transports en commun, en « abandonnant les projets routiers inutiles » et en créant une taxe poids lourds régionale.

Jacques Fortier

25/11/2015 à 05:00

Consultez également
CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

Unser Land sera présent aux élections régionales et départementales de juin prochain. Le...

19 février 2021
Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Unser Land aime la culture et veut la défendre et la promouvoir. Ainsi, en rebondissant sur les...

17 février 2021
Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Unser Land s’inquiète des dérives dans les débats entourant le projet de loi contre les...

8 février 2021
L'Acoeur ne doit pas être politique !

L'Acoeur ne doit pas être politique !

Unser Land félicite Jacques Burrus, l’initiateur de Pour la marque Alsace (PLMA), d’avoir alerté...

5 février 2021
Sémantique alsacienne

Sémantique alsacienne

La confidence du premier ministre Jean Castex à Colmar quant au constat de l’échec programmé des...

3 février 2021
Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Unser Land prend note avec intérêt les déclarations de Frédéric Bierry sur Public Sénat, lequel...

25 janvier 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus