Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
L’entourloupe du bretzel

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

L’entourloupe du bretzel

storage?id=1352113&type=picture&secret=YPUC9ZgtRF2fs394yXlwlAmhKcfsIcryb5iArLZd&timestamp=1607755434

Nous n’imaginions pas que la Collectivité européenne d’Alsace (CeA), dans sa version Bierry-Klinkert, serait à ce point construite sur un modèle de démocratie balbutiante (La France n’est que 29ème au classement de the Economist sur l’indice de démocratie).

Il est désormais clair pour tous que la consultation pour les plaques était une farce, une véritable illusion avec à la sortie un résultat conforme aux attentes par:

– une faiblesse de la participation (tout juste 3% de la population alsacienne)

– un manque de contrôle (possibilité pour une personne de multiplier les votes, sans contrôles de son identité ni de sa domiciliation)

– puissante propagande médiatique pour le bretzel grandestien (le logo est aussi la propriété du Grand Est !)

– une méconnaissance de notre histoire et de nos symboles

– une réduction au folklore de l’âme alsacienne

Si nous voudrions être que déçus du résultat, nous sommes aussi en colère quant aux méthodes. Tout ceci est indigne d’une consultation et nous soutenons les actions et les recours du Collectif Rot un Wiss en faveur d’une ré-institutionnalisation du drapeau historique de l’Alsace. https://rotunwiss.alsace/

La CeA se voulait décisive pour une renaissance institutionnelle alsacienne. Duper et tromper sciemment les citoyens en proposant un leurre en guise de consultation , c’est les éloigner de la politique et relève d’un acte de défiance grave contre la démocratie. Car au-delà du sondage pour le logo des plaques, que de mois perdus à entretenir les confusions et flous sur les enjeux véritables de l’organisation et des compétences de la CeA.

Unser Land souhaite une CeA forte qui s’affranchisse de la tutelle du Grand Est dans le but de préserver et faire vivre nos spécificités. Les Alsaciens ne pourront se satisfaire d’une fusion de départements au service du Grand-Est !

Les Alsaciens sont, comme d’autres Français, en désespérance de la politique. Unser Land se battra pour construire l’avenir !

Consultez également
Loi climat et résilience

Loi climat et résilience

Le projet de loi climat et résilience, dont le vote global en 1ère lecture est prévu ce mardi 4...

3 mai 2021
Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Unser Land interpelle la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine culturel, cultuel et...

2 mai 2021
Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

🇫🇷 🇮🇩 🇩🇪 Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli / Landessprache: die Possen des...

1 mai 2021
Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Suite à l’approbation 8 avril dernier de la loi dite « Molac » pour la protection patrimoniale...

30 avril 2021
La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La manifestation d’envergure avec plus de 1000 tracteurs à Strasbourg illustre avec surenchère...

30 avril 2021
La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière de fin avril 2021 à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.Unser Land...

25 avril 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus