Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

DNA du 29/12/2015 – Nadia Hoog (UL) répond à Eric Straumann

Eric Straumann avait manifesté dès le 13 décembre au soir son intention de porter « un projet de loi » pour permettre à l’Alsace de « retrouver ses contours géographiques et sa représentation politique de proximité » en dehors de l’ACAL. Nadia Hoog, tête de la liste Unser Land dans le Haut-Rhin aux élections régionales, vient de lui répondre par une lettre ouverte.

storage?id=1352195&type=picture&secret=nBnYIDTqLNVY2m1xTcCfmbn3vYed6RL3FnvwJtRr&timestamp=1607763376

« Une manœuvre de ratissage régionaliste »

« Votre annonce suscite de nombreuses réactions parmi nos membres. Certains, optimistes, affirment qu’enfin un élu des Républicains a pris la mesure de l’attente des Alsaciens. D’autres, pessimistes, n’y voient qu’une manœuvre de ratissage régionaliste pour les prochaines élections et mettent en doute votre sincérité. En effet disent-ils, que peuvent un député et quelques collègues seuls contre tous ? Leur initiative est vouée à l’échec, ils le savent, mais au passage ils auront redoré leur image », lui écrit Nadia Hoog qui « préfère mesurer la sincérité de l’action à sa garantie de réussite et à la volonté de faire vivre une démocratie active et citoyenne ».

« Un référendum réparateur »

« Je ne doute pas que pour répondre sincèrement aux 117 000 électeurs alsaciens qui ont signé la pétition « Alsace Retrouve ta voix » et aux 85 % qui sont opposés à la fusion, en tant que président du conseil départemental du Haut-Rhin, vous demanderez l’organisation de ce référendum réparateur. Car vous savez que ce référendum permettra aux citoyens de se réconcilier avec la politique, avec les élus alsaciens et surtout d’effacer leurs sentiments de dégoût et d’impuissance qui alimentent le vote FN. Ce ressentiment deviendra d’autant plus fort quand ils comprendront que notre régime local d’assurance maladie va disparaître et que nos élus ont échoué à le préserver », poursuit Nadia Hoog.

« Ainsi, loin d’être une initiative isolée dont l’avenir est conditionné par une majorité LR aux élections présidentielles et législatives de 2017, le référendum, suivi d’une loi et d’un projet pour l’Alsace, remettra les Alsaciens en capacité de prendre leur destin en main ».

Consultez également
7 ans après : Im Osten nichts neues

7 ans après : Im Osten nichts neues

C’était hier. De l’eau a depuis coulé sous les ponts. Sous ces ponts qui enjambent l’Ill. Dont...

13 octobre 2021
L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

Les différentes expressions de l’Alsacien, l’Elsässerditsch et l’Allemand standard, victimes de...

5 octobre 2021
Faire vivre notre langue alsacienne

Faire vivre notre langue alsacienne

La langue alsacienne est le signe marquant de notre Heimat, celui qui lui donne toute sa...

4 octobre 2021
Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Après les récentes victoires dans divers parlements régionaux européens et dans certains...

27 septembre 2021
COMMUNIQUE DE PRESSE : Réponse d'Unser Land à l'interview de J.M Blanquer

COMMUNIQUE DE PRESSE : Réponse d'Unser Land à l'interview de J.M Blanquer

Réponse de Unser Land à l'interview dans les DNA du 25/09/2021 de Jean-Michel Blanquer,...

26 septembre 2021
Le plurilinguisme : un puissant outil au service de l’Alsace !

Le plurilinguisme : un puissant outil au service de l’Alsace !

Le 26 septembre est la journée européenne des langues (créée à l’initiative du Conseil de...

26 septembre 2021