Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Un département aux Alsaciens, les chambres de métiers et d’artisanat au GE!

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Un département aux Alsaciens, les chambres de métiers et d’artisanat au GE!

Unser Land souhaite alerter les Alsaciens d’une menace imminente qui pèse sur l’organisation des Chambres de Métiers et d’Artisanat (CMA). Au premier janvier 2021, les chambres départementales seront fusionnées à l’échelle de l’entité Grand Est.

L’information relayée par le journal L’Est Républicain le 19 décembre annonce une grande problématique : les trois chambres dépendant du droit local d’Alsace Moselle (57, 67 et 68) seront rassemblées avec celles des 7 autres départements grandestiens.

Les trois chambres relevant du droit local ne participeraient financièrement qu’à hauteur de 4% mais bénéficieraient d’un pouvoir décisionnel de 50% dans la nouvelle structure.

Les élus hors d’Alsace et le la Moselle réclament fort justement de « l’équité » dans cette nouvelle manœuvre pour marier des structures dont les bases et statuts sont incompatibles.

Si Unser Land se bat pour les spécificités alsaciennes (que nous partageons avec les Mosellans), nous comprenons l’ire des élus hors périmètre du droit local qui défendent logiquement leurs concitoyens. Nous ne voulons imposer notre organisation et nos spécificités à d’autres, mais nous ne pouvons accepter que pan après pan, nos organisations soient démantelées pour s’inscrire et complaire à un cadre qui n’est pas le nôtre.

Nous notons le silence gêné de Jean Rottner, pourtant président du Grand Est. Celui-ci semble vouloir se faire discret à quelques mois des élections régionales. Difficile de contenter les sept départements non concernés, tout en caressant dans le sens du poil les milieux consulaires alsaciens qui sont un important vivier de voix pour la droite.

Face à cette situation pathétique qui démontre la non viabilité du Grand Est, Unser Land réclame un moratoire sur cette fusion et en appelle aux présidents des conseils départementaux pour faire urgemment tout ce qui en leur pouvoir pour obtenir une organisation des CMA à l’échelle de la Collectivité européenne d’Alsace. Par dérogation, la Moselle pourrait choisir de rejoindre la structure grandestienne ou celle de la CEA en vue de créer une CMA de droit local. Voilà la seule solution équitable possible.

Laurent Roth – Responsable fédération Haute Alsace

Consultez également
CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

Unser Land sera présent aux élections régionales et départementales de juin prochain. Le...

19 février 2021
Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Unser Land aime la culture et veut la défendre et la promouvoir. Ainsi, en rebondissant sur les...

17 février 2021
Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Unser Land s’inquiète des dérives dans les débats entourant le projet de loi contre les...

8 février 2021
L'Acoeur ne doit pas être politique !

L'Acoeur ne doit pas être politique !

Unser Land félicite Jacques Burrus, l’initiateur de Pour la marque Alsace (PLMA), d’avoir alerté...

5 février 2021
Sémantique alsacienne

Sémantique alsacienne

La confidence du premier ministre Jean Castex à Colmar quant au constat de l’échec programmé des...

3 février 2021
Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Unser Land prend note avec intérêt les déclarations de Frédéric Bierry sur Public Sénat, lequel...

25 janvier 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus