Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Laurent ROTH
18 janvier 2021
Sans union, place au béton

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Sans union, place au béton

Unser Land prend acte de la décision de la ministre Barbara Pompili d’enterrer définitivement plus de 40 000 tonnes de déchets toxiques sur le site de Stocamine à Wittelsheim. La promesse de débloquer 50 millions d’euros pour préserver la nappe semble anecdotique en termes d’enveloppe, mais démontre bien qu’il existe des inquiétudes quant à la pollution de la plus grande nappe phréatique d’Europe.

Alors que les mineurs alsaciens ont exploité des millions de tonnes de potasse avec des moyens techniques et sécuritaires archaïques au siècle dernier, la ministre – petite fille de mineur – semble faire fi des évolutions technologiques en matière d’exploitation. De leur côté, les MDPA jouant la montre depuis 2002 ont obtenu ce qu’elles attendaient : la solution la plus économique, qui a également l’avantage de refermer définitivement le secret sur les produits non autorisés qui ont été stockés au fond.

Cette sentence est le fruit de l’indifférence de la classe politique, notamment des conseillers départementaux et régionaux du Bassin Potassique qui ont été totalement invisibles sur le sujet. La motion de rejet adoptée à l’unanimité par la nouvelle assemblée de la Collectivité européenne d’Alsace arrive bien tard et ressemble plus à un baroud d’honneur qu’à une réelle volonté politique.

Cette décision marque également l’échec de l’union nécessaire autour du collectif Destocamine. Dans le souci de l’intérêt général, Unser Land proposait une ouverture au plus grand nombre d’associations, d’élus, de forces politiques, de syndicats, ou même de simples citoyens. A l’inverse, certains semblaient faire de ce sujet une « chasse gardée », excluant notre mouvement. Depuis le « canal historique » de Destocamine a sombré dans une folklorisation incomprise de la population. Quel gâchis, après près de vingt années de combat !

Unser Land n’abandonnera pas les habitants du Bassin Potassique, et l’histoire des mines de potasse ne peut pas se terminer sur cet échec. Nous devons maintenant mobiliser l’opinion publique en sortant des clivages traditionnels, pour permettre à tout à chacun de s’identifier à cette problématique.

storage?id=1401281&type=picture&secret=OEm35MRHgPlHHueos1MrWCyRqBxrOhh8phshJC8w&timestamp=1611332860

Nous réitérons notre appel à l’union désormais obligatoire entre élus, associations, mouvements politiques, syndicats et citoyens. Il est temps d’en finir avec les postures. On ne peut combattre une catastrophe en se pliant à des codes idéologiques qui sont à la genèse du désastre. Sans quoi, cette affaire se terminera comme souvent en Alsace : tous les édiles ayant fait semblant et pris des postures, tout en sachant que les dés étaient jetés dès le départ.

Laurent ROTH

Responsable de fédération Unser Land Haute-Alsace

Conseiller municipal de Kingersheim

Consultez également
Loi climat et résilience

Loi climat et résilience

Le projet de loi climat et résilience, dont le vote global en 1ère lecture est prévu ce mardi 4...

3 mai 2021
Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Unser Land interpelle la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine culturel, cultuel et...

2 mai 2021
Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

🇫🇷 🇮🇩 🇩🇪 Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli / Landessprache: die Possen des...

1 mai 2021
Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Suite à l’approbation 8 avril dernier de la loi dite « Molac » pour la protection patrimoniale...

30 avril 2021
La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La manifestation d’envergure avec plus de 1000 tracteurs à Strasbourg illustre avec surenchère...

30 avril 2021
La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière de fin avril 2021 à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.Unser Land...

25 avril 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus