Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Sémantique alsacienne

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Sémantique alsacienne

La confidence du premier ministre Jean Castex à Colmar quant au constat de l’échec programmé des grandes régions a été commentée dans la presse par une sémantique destinée à véhiculer l'idée du prétendu "repli sur soi" alsacien, aussi célèbre qu'infondé.

Ainsi, selon les DNA du 26 Janvier, les positions de Valérie Debord (vice-présidente du GE), de Christophe Choserot (vice-président de la Métropole Grand Nancy) et d’autres cadors sont résumés par des velléités de « Brexit alsacien ».

Unser Land s’inscrit en faux devant ces représentations distillées dans le seul but de nous rendre responsables du fiasco. Les positions du peuple alsacien n’ont pas varié d’un iota depuis que lui fut imposé cette réforme inique.

La référence au Brexit est fallacieuse. La Grande-Bretagne a rejoint l’UE de son propre chef. Le peuple ne s’y retrouvant pas, la procédure de divorce fut initiée de manière tout à fait démocratique.

Aucun processus comparable ne fut possible en Alsace. Les règles démocratiques les plus élémentaires furent piétinées pour installer la grande région. Face au rejet manifeste, on accéléra le maillage organisationnel dans le seul but d’empêcher tout retour en arrière. Ne soyons pas naïfs, le jusqu’au-boutisme des ayatollahs du Grand Est va coûter très cher à toutes les collectivités, et plus particulièrement à celle d’Alsace.

Mais nous connaissons nos valeurs et notre potentiel, et nous surmonterons collectivement les difficultés. Nous pouvons déjà rassurer nos amis d’outre-Vosges qui pourraient être inquiets par la propagande anti-alsacienne, notre ouverture et notre générosité naturelles trouveront à nouveau un cadre cohérent pour s'exprimer pleinement à la sortie. Le statu quo ou une fuite en avant serait la pire des solutions.

Mais de grâce, refusons déjà cette propension trop facile pour beaucoup de rejeter la faute sur les Alsaciens. Celle-ci est imputable à ceux qui se sont assis délibérément sur l’histoire, la culture, la géographie. Et ceci, pour certains apprentis Frankenstein, en toute connaissance de cause.

Martin MEYER / Secrétaire Général

Consultez également
Loi climat et résilience

Loi climat et résilience

Le projet de loi climat et résilience, dont le vote global en 1ère lecture est prévu ce mardi 4...

3 mai 2021
Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Unser Land interpelle la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine culturel, cultuel et...

2 mai 2021
Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

🇫🇷 🇮🇩 🇩🇪 Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli / Landessprache: die Possen des...

1 mai 2021
Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Suite à l’approbation 8 avril dernier de la loi dite « Molac » pour la protection patrimoniale...

30 avril 2021
La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La manifestation d’envergure avec plus de 1000 tracteurs à Strasbourg illustre avec surenchère...

30 avril 2021
La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière de fin avril 2021 à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.Unser Land...

25 avril 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus