Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
FR3 Alsace : Paris profite du confinement pour effacer l’Alsace dans le GE

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

FR3 Alsace : Paris profite du confinement pour effacer l’Alsace dans le GE

Une nouvelle fois, le service public d’information en Alsace est partiellement mis en veilleuse à l’occasion du « troisième confinement » qui ne dit pas son nom. C’est ce qu’a confirmé Madame Stéphanie Lafuente, rédactrice en chef de France 3 Alsace, lors du Journal Télévisé (JT) du soir du vendredi 2 avril 2021.

Dès lundi 5 avril, il n’y aura plus de JT Alsace le midi et le soir, ni d’émission « Dimanche en politique », alors que nous sommes censés être en période de campagne électorale pour les élections régionales et départementales !

Étant donné que la décision ne leur appartient pas, nous tenons à rappeler notre considération pour les journalistes de service public en Alsace et ailleurs, qui s’efforcent de continuer leur travail dans un contexte difficile, y compris pour le maintien des (trop rares) émissions dialectales.

La création de la Collectivité Européenne d'Alsace (CeA), étape utile et nécessaire mais qui n’est qu’un intermédiaire insuffisant à la résolution des problèmes institutionnels nés de la fusion des régions décidée à Paris en 2014, n’a donc rien changé à la situation actuelle qui laisse l’Alsace à la merci du Grand Est et de Paris. Cette situation s’est encore observée ces dernières semaines avec les ligues sportives alsaciennes (tennis, football, etc) gelées pour rester dans le cadre du Grand Est.

Les demi-mesures et les faux compromis ne peuvent qu’essayer de berner l’opinion publique alsacienne et laisser la main au gouvernement jacobin de Paris.

La seule et unique voie viable pour cesser d’être à la merci du contexte global et des décisions de Paris, y compris en ce qui concerne service public d’information financé par nos impôts, est la sortie immédiate de l’Alsace du Grand Est. Seul le bulletin de vote Unser Land aux prochaines élections régionales représentera cette option, qui est la seule en capacité de construire l’Alsace de demain.

Martin MEYER, tête de liste « Stop Grand Est, en avant l’Alsace ! »

Jean-Georges TROUILLET, Président de Unser Land

Consultez également
Construisons depuis notre territoire

Construisons depuis notre territoire

La crise sanitaire a cruellement montré les failles du centralisme à la française et le rebond...

12 avril 2021
Interview de Jean-Philippe Atzenhoffer par Laurent Roth et Martin Meyer

Interview de Jean-Philippe Atzenhoffer par Laurent Roth et Martin Meyer

En prévision des prochaines échéances, Martin Meyer et Laurent Roth ont invité Jean-Philippe...

11 avril 2021
Pourquoi l’autonomie ?

Pourquoi l’autonomie ?

L’autonomie régionale que nous réclamons n’est pas un privilège, mais un droit et une exigence...

9 avril 2021
Merci Monsieur Molac pour la loi qui porte votre nom !

Merci Monsieur Molac pour la loi qui porte votre nom !

Ce jeudi 8 avril, le Parlement français a adopté la première loi sur les langues régionales de...

9 avril 2021
Facebook Live de la section Jeunes avec Llyr Williams

Facebook Live de la section Jeunes avec Llyr Williams

La section Jeunes d’Unser Land tient à remercier Llŷr Williams et nos internautes pour la...

8 avril 2021
Facebook Live du 7 avril avec Paul Molac

Facebook Live du 7 avril avec Paul Molac

Ce 8 avril 2021, les députés sont appelés à voter la proposition de loi « Molac », relative à la...

8 avril 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus