Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Pourquoi l’autonomie ?

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Pourquoi l’autonomie ?

L’autonomie régionale que nous réclamons n’est pas un privilège, mais un droit et une exigence pour l’Alsace (comme pour toute autre région sous férule d’une autorité de tutelle centrale).

Pour être autonome, il faut évidemment être conscient de ses limites et faiblesses, mais aussi et surtout des potentiels de notre territoire. Cela signifie qu’il nous faut agir localement de manière solidaire dans le but d’optimiser les ressources locales. C’est notamment sur l’autonomie locale que reposera notre capacité à la résilience, celle d’imaginer et construire un monde durable pour les Humains.

Aujourd’hui, nous constatons une prise de conscience trans-partisane sur l’importance d’agir comme des acteurs responsables quant aux choix qui affectent notre communauté de destin ainsi que nos territoires. Mais il reste du chemin entre les intentions et les actes. Par exemple, si la France a ratifié la charte européenne de l’autonomie locale en 2007, elle n’a eu aucun scrupule à passer outre lors de la réforme territoriale.

Et pourtant, avec un modèle social sous perfusion, une démocratie balbutiante, une économie en décrochage, il y aurait urgence à se moderniser et les élus territoriaux devraient porter cette exigence. Mais le centralisme/jacobinisme culturel relève du cocon confortable pour ceux qui espèrent pouvoir continuer à diriger la collectivité sans avoir à porter la responsabilité des conséquences de leurs choix. L’autonomie locale, en effet, ne permettra pas de se défausser sur une nébuleuse de «ceux d’en haut». L’autonomie, c’est agir collectivement de manière responsable depuis le bas.

Unser Land portera ces valeurs dans les assemblées représentatives. Ces valeurs que nous partageons avec nos partenaires de régions et peuples solidaires, ne relèvent plus de l’option mais de l’exigence si nous voulons nous arracher du trou noir du centralisme dont la lourdeur astronomique gobe les énergies vitales ainsi que les derniers reliquats de nos spécificités et richesses locales.

De Zit ich jetzt do!

Warum Autonomie?

Die regionale Autonomie, die wir verlangen, ist kein Privileg, sondern ein Recht und eine Forderung für unser Elsass (sowie für jede andere Region, die unter der Herrschaft einer zentralen Aufsichtsbehörde steht).

Um autonom zu sein, müssen wir uns natürlich unserer eigenen Grenzen und Schwächen bewusst sein, aber auch und vor allem des Potenzials unseres Territoriums. Das bedeutet, dass wir lokal solidarisch handeln müssen, um die eigenen Ressourcen zu optimieren. Auf lokaler Autonomie wird unsere Fähigkeit zur Resilienz beruhen, die Fähigkeit, sich eine nachhaltige Welt für die Menschen vorzustellen und aufzubauen.

Heute sehen wir ein parteiübergreifendes Bewusstsein dafür, wie wichtig es ist, bei den Entscheidungen, die unsere Schicksalsgemeinschaft und unsere Gebiete betreffen, als verantwortungsvoller Akteur zu handeln. Doch zwischen Absichten und Taten liegen Welten. So hat Frankreich zwar 2007 die Europäische Charta der kommunalen Selbstverwaltung ratifiziert, hatte aber keine Skrupel sie während der Gebietsreform zu ignorieren.

Und doch, mit einem Sozialmodell an Grenzen, einer stotternden Demokratie und einer Wirtschaft die ins Stocken geraten ist, besteht dringender Modernisierungsbedarf, und die lokalen Abgeordneten sollten sich dieser Forderung stellen. Aber Zentralismus/Kulturjakobinismus ist ein bequemer Kokon für diejenigen, die hoffen, die Gemeinschaft weiterhin führen zu können, ohne die Verantwortung für die Folgen ihrer Entscheidungen tragen zu müssen. Lokale Autonomie erlaubt es uns nämlich nicht, die Fehler einer nebulösen Gruppe von "denen da oben" zuzuschieben. Autonomie bedeutet kollektives und verantwortungsvolles Handeln von unten.

Unser Land wird diese Werte in die Vertreterversammlungen tragen. Diese Werte, die wir mit unseren Partnern « Régions et peuples solidaires » teilen, sind nicht länger eine Wahl, sondern ein Erfordernis. Wenn wir uns von der Kraft des schwarzen Loches des Zentralismus lösen wollen, die astronomischen vitalen Energien sowie was von unseren lokalen Besonderheiten und unserem Reichtum übrigbleibt, verschluckt.

Die Zeit ist gekommen!

Consultez également
Loi climat et résilience

Loi climat et résilience

Le projet de loi climat et résilience, dont le vote global en 1ère lecture est prévu ce mardi 4...

3 mai 2021
Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Unser Land interpelle la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine culturel, cultuel et...

2 mai 2021
Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

🇫🇷 🇮🇩 🇩🇪 Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli / Landessprache: die Possen des...

1 mai 2021
Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Suite à l’approbation 8 avril dernier de la loi dite « Molac » pour la protection patrimoniale...

30 avril 2021
La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La manifestation d’envergure avec plus de 1000 tracteurs à Strasbourg illustre avec surenchère...

30 avril 2021
La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière de fin avril 2021 à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.Unser Land...

25 avril 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus