Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

COMMUNIQUE DE PRESSE : Législatives : un score peut en cacher un autre

« Ce second tour démontre que l’on n’assiste pas à un renforcement du centrisme alsacien mais plutôt à un transfert des voix entre LR et LREM qui cache un recul global du centrisme au profit des extrêmes de droite et de gauche » déclare Jean-Georges Trouillet, président d’Unser Land.

En effet, une comparaison « par bloc politique » entre les élections législatives de 2017 et celles de 2022, montre que le centrisme incarné notamment par LR et LREM a perdu entre 10 et 20% des voix en Haute-Alsace, par exemple.

La nouvelle assemblée sera plus pluraliste qu’auparavant. A première vue, on peut s’en réjouir. Mais la France est d’abord un régime présidentiel et non parlementaire. Les modes de scrutins uninominaux et majoritaires donnent d’ordinaire les pleins pouvoir au gagnant et le dispense de travailler avec les autres partis. Cela créée une culture politique de confrontation plutôt que de construction. Les mois et années qui viennent risquent d’être particulièrement agités.

« Plus que jamais l’Alsace a besoin de construire une alternative entre des extrêmes jacobins, adversaires de l’Alsace, et les partis de gouvernements, tenants du conservatisme institutionnel. C’est la raison d’être de notre mouvement. En ce qui concerne l’avenir institutionnel de l’Alsace, nous avons pris bonne note des promesses des candidats de la majorité. La sortie du Grand Est doit être impérativement lancée dans les mois prochains. Nous serons particulièrement attentifs à la position du groupe LR sur ce sujet » avertit Martin Meyer, secrétaire général.

« Nous nous réjouissons de la réélection des quatre députés de notre fédération Régions et Peuples solidaires : Paul Molac pour la Bretagne (avec 73% des voix) ainsi que Michel Castellani, Jean-Félix Acquaviva et Paul-André Colombani pour la Corse. Comme lors de la mandature précédente, nous travaillerons avec eux pour représenter les intérêts du peuple alsacien à l’assemblée nationale, comme cela a été le cas lors de la Loi Alsace en 2019 » conclut Jean-Georges Trouillet.

Consultez également
La com Grand Est s’illusionne encore de pouvoir cacher la misère !

La com Grand Est s’illusionne encore de pouvoir cacher la misère !

Jean Rottner continue frénétiquement à dépenser de l’argent public pour promouvoir une région...

2 juillet 2022
Au bout du chemin de l’élimination programmée de sa langue historique

Au bout du chemin de l’élimination programmée de sa langue historique

COMMUNIQUE DE PRESSEL’Alsace est arrivée au bout du chemin de l’élimination programmée de sa...

22 juin 2022
Les 2 rescapés LR en Alsace, se targuent de leur proposition de loi

Les 2 rescapés LR en Alsace, se targuent de leur proposition de loi

Messieurs Patrick Hetzel et Raphaël Schellenberger, les deux derniers rescapés LR en Alsace, se...

22 juin 2022
COMMUNIQUE DE PRESSE : Législatives : un score peut en cacher un autre

COMMUNIQUE DE PRESSE : Législatives : un score peut en cacher un autre

« Ce second tour démontre que l’on n’assiste pas à un renforcement du centrisme alsacien mais...

20 juin 2022
Aujourd'hui le militantisme régionaliste alsacien est en deuil

Aujourd'hui le militantisme régionaliste alsacien est en deuil

Aujourd'hui le militantisme régionaliste alsacien est en deuil. René-Nicolas Ehni est décédé.Cet...

20 juin 2022
Mis en valeur de nos engagements, nos idées et nos travaux !

Mis en valeur de nos engagements, nos idées et nos travaux !

Pour être élu, l'ensemble des candidats du 2ème tour des législatives mettent en valeur et...

17 juin 2022